RECORD: Thomson, James. 1857. Wallace, voyage dans l'Asie Orientale. Fragments entomologiques renfermant la description de coléoptères nouveaux ou rares. Archives Entomologiques 1: 425-460.

REVISION HISTORY: Transcribed (single key) by AEL Data 2012. RN1


[page 425]

WALLACE.

VOYAGE DANS L'ASIE ORIENTALE.

FRAGMENTS ENTOMOLOGIQUES

RENFERMANT

LA DESCRIPTION DE COLÉOPTÉRES NOUVEAUX OU RARES.

Déjà, dans la préface de mes Archives entomologiques, j'ai cru devoir signaler à l'attention des savants, le nom d'un des plus intrépides pionniers de l'entoniologie, M. Wallace, qui s'est donné pour mission d'explorer plusieurs pays de l'Asie orientale pen connus sous le rapport de l'histoire naturelle.

On connait les ricliesses entomologiques recueillies à Bornéo et à Célébes, par ce courageux voyageur. Il vient aujourd'hui, de nous envoyer des iles Arou, près la Nouvelle-Guinée, un

30

[page] 426

conliugeut supplémentaire d'insectes magnifiques, nouveaux pour la plupart.

Signaler dans cet ouvrage quclques unes des victoires du célèbre naturaliste anglais; consigner, dans ces pages, le nom de Wallace, est plus qu'un droit, c'est uu devoir. Puissent les entomologistes accueillir avec sympathie les efforts que j'ai faits pour alteiudre ce but.

Famille I. SCARABÆIDÆ.

Lac. Gen. Col. III, p. 49.

I. CETONITÆ Lac. loc. cil., p. 464.

I. GYMNETITÆ Lac. loc. cit., p. 496.

Genre 1. LOMAPTERA Gory, Perch., Cètoines, p. 43.
— Lac., Gen. Col., III, p. 503.

1. LOMAPTERA WALLACEI.

Patrie: Ile Arou. Long. 27 à 31 mill.; larg. 13 à 15 mill.

Pl. 16, fig. I.

D'un vert de pré brillant et comme verni, plus éclatant en dessous. Antennes d'un noir métallique.

[page] 427

Tète finement et largement ponctuée; chaperon fortement bilobé, noir à I'extrémité. Prothorax subglobulaire, un peu atténué antérieurement, lisse; une forte saillie mésostenale. Ecusson trés petit, snbarrondi. Elytres ayant deux fois et demie la longueur du prothorax, mesurée au point le moins long de ee dernier; dépassaut, aux épaules, la base du prothorax; plus étroiles en arriére; extrémité biépineuse; poslérieureiment, deux saillies el quelques lignes chagrinées, ainsi que sur le pygidium; de trés faibles points obsolétes sur le disque. Dessous de la tÊte avec des lignes chagrinées. Poitrine lisse. Quelques points enfoncés sur le einquième segment abdominal. Pattes antérieures pouctuées. Quelques lignes chagrinées sur les autres paires de pattes.

2. LOMAPTERA VALIDIPES Thomson.

Patrie: Ile Arou. Long. 27 mill.; larg. 14 mill.

Pl. 16, fig. 2.

D'un vert foncé, avec des reflets pourpres sur la poitrine; tibias et tarses d'un rouge fauve; ces derniers annelés de noir. Antennes brunes. Palpes et extrémité du chaperon d'un brun rougeàtre.

Tète finement ponctuée; chaperon bilobé. Prothorax demicirculaire, un peu déprimé antérieurement, finement et largement ponctué; une forte saillie mésosternale. Ecusson arrondi. Elytres ayant environ deux fois et demie la longueur dn prothorax, mesurées an point le moins long de ee dernier; plus étroites en arrière; fortement échancrées demi-circulairement et biépineuses à l'extrémité; fortement granuleuses ou chagriuées latéralement, ponctuées; la ponctualion faible et espacée;

[page] 428

sillonnées transversalemeut en arrière. Dessous du corps et pattes ponctuées; celles-ci très robustes.

Voisine de la L. ualida.

3. LOMAPTERA ADELPHA Thomson.

Patrie: lle Aron. Long. 26 mill.; larg. 13 mill.

Pl. 16, fig. 3.

Diffère de la L. validipes, par les caractères que voici:

Moins allongée. Elytres non échancrées à l'extrémité, ayant deux bosselures postérieurement; point de granulations surles bords latéraux; sillonnées transversalement en arrière; lisses antérienrement; la ponctuation se changeant ensuite en sillons transversaux confluents.

4. LOMAPTERA AROUENSIS Thomson.

Patrie: Ile Arou. Long. 23 à 25 m 11.; larg. 11 à 12 mill.

Pl. 16, fig.4.

D'un vert métallique foncé. Aulennes brunes.

Tête finement et largement ponetuée; chaperon bilobé. Prothorax demi-circulaire, un peu sinué antérieurement, lisse au milieu, obsolètement ponctué sur les bords latéraux. Ecusson petit, triangulaire. Elytres ayant à peine denx fois et demie la longueur du prothorax, mesurées an point le moins long de ee dernier; plus étroites en arriere; ayant denx fortes bosselures pestérieurement; lisses, saul les bords latéraux postérieurs qui sont sillonnés ou chagrinés;extrémité aiguë. Pygidium sillnné transversalement. Dessous du corps lisse. Pattes sillonnées.

Voisine de la L. vividiænea.

[page] 429

Genre 2. SCIIYZORHINA Kirby, Trans. Linn. Soe., XII, p. 570.

— Lac., Gen. Col., III, p. 519.

5. SCHYZORHINA EMILLE White.?

Patrie: lle Arou. Long. 21 mill.; larg. 11 mill.

Pl. 16, fig. 5.

D'un vert métallique un peu foneé, reconvert de nombreuses taches d'un jaune d'ocre, variant de forme et de position dans chaque individu; bords latéraux de la poitrine et des segments abdominaux également tachetés. Antennes et palpes bruns.

Tête finement ponctuée; Protliorax subcirculaire, ayant quelques points enfoucés très rapprochés vers les bords latéraux; une forte saillie mésosternale. Ecusson grand, triangulaire. Elytres ayant deux fois et demie la longueur du prothorax, mesurées au point le moins long de ce dernier; offrant six séries de points ohsolètes; sillonnées latéralement vers l'extrémité, qui est biépineuse. Pygidium faiblement sillonné transversalement. Abdomen lisse, sauf le dernier segment qui est ponctué. Pattes largement ponctnées.

Cette belle espèce doit Être rangée auprès de la S.australasiœ, dont elle est voisine. Je n'ai pas pu m'assurer si elle avait été publiée par M. White.

[page] 430

Famille II. BUPRESTIDÆ.

Lac. Gen. Col., 4, p. I.

Tribu I. CHALCOPHORITÆ.

Genre 1. CIIRYSODEMA de Cast. et Gory, Mon. des Bup. l.

Chalcophora Lac., Gen. Col, IV, p. 21.

6. CHRYSODEMA CALEPYGA Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 30 à 40 mill.; larg. 9 a 13 mill.

Pl. 16, fig. 6.

En dessus, d'un beau vert métallique, se changeant en bleu foncé sur la suture, ainsi qn'à l'extrémité, et en rouge pourpre brillant sur le milieu des bords latéraux desélylres. Dessous de la tÊte, genonx et tibias verts; tarses d'un bleu foncé; le reste d'un rouge terne, avec quelques reflets verdâtres. Antennes, mandibules, et palpes noirs; labre fauve. Yeux jaunâtres.

Tête ayant une très forte impression longitudinale; un bourrelet transversal très sinuenx en avant du labre; front finement et très largement ponctué Prothorax un peu plus large que long, à angles antérieurs coupés obliquenment; angles postérieurs aigus et saillants, beaueoup plus large vers le quart antérieur qu'à sa naissance; bords latéraux droits; deux fortes dépressions en forme d'S, en regard de ceux-ci; ligne longilu-

[page] 431

dinale médiane assez profonde; disque finement et très largement ponctué; bords antérieurs et postérieurs sinués. Ecusson un peu allongé, subarrondi. Elytres ayant trois fois et demie la longueur du prothorax; naviculaires, dépassant à peine, à leur naissance, la base du prothorax; plus larges vers le milieu de leur longueur, ensnite fortement attéenuées et relevées en arrière; extrémité garnie tantôt de huit, tantòt de dix épines; faiblement et largement ponctuées; la ponctuation plus forte antérieurement. Bords latéraux du prosternum finemeut, et son centre fortement ponctués. Une pouctuation grosse, et très espacée, sur le centre de la poitrine et de l'abdomen; bords latéraux de la poitrine très finement et densément ponctués. Quelques points enfoncés sur les pattes.

Voisine de la C. semipurpurea.

7. CHRYSODEMA VENEREA Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 28 à 32 mill.; larg. 9 à 11 mill.

Pl. 16, fig. 7.

Tête, prothorax et écusson d'un noir métallique brillant; sur le prothorax, deux grandes taches d'un janne d'ocre, latéralement. Elytres d'un vert métallique, ayant deux sillons pourpres longeant obliquement la suture, depuis le milieu de leur longueur jusque vers l'extrémité, qui est noirâtre. Dessous du corps et pattes bronzés, avee des teintes verdàtres. Abdomen varié de nombreuses taches irrégulières d'un janne d'ocre; des taches blanchâtres sur les deux derniers segments. Antennes, mandibules et palpes noirs; labre fauve.

Tête ayant un sillon longitudinal médian profond; un bourrelet transversal sinué en avant du labre; front faiblement et

[page] 432

largement ponctué. Prothorax subquadrangulaire, rétréei en avant, s'élargissant au quart antérieur, presque droit latéralement jusqu'à la base; angles latéraux postérieurs aigus, avaueés; ligne lougitudinale médiane profonde; quelques faibles points enfoncés sur le disque; bords antérieur et postérieur sinueux. Ecusson arrondi. Elytres ayant près de quatre fois la longueur du prothorax, dépassant à peine celui-ci à sa base, plus larges vers le milieu de lenr longueur, ensuite atténnées et relevées vers l'extrémité, qui est pluri-épineuse; fortement ponctuées antérieurement. la ponctuation diminuant sensiblement en arrière. Abdomen largement ponctué. Pattes lisses.

Voisine de la C. farinosa, Fab.

Genre 2. CIIALCOPHORA Solier, Ann. Soc. Ent. II p. 278.

— Lac., Gen. Col., IV, p. 21.

8. CHALCOPHORA STEVENSII Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 27 mill.; larg. 9 mill.

Pl. 16, fig. 8.

Entièrement d'un pourpre métallique; labre d'un blanc pàle; mandibules noires à l extrémité.

Tête très finement ponctuée, fortement creusée, à ligne longitudinale médiane pen apparente. Prothorax plus large que long, plus large en arrière; bords antérieurs et postérieurs faiblement sinués; disque inégal, finement et largement ponctué. Ecusson arrondi. Elytres ayant près de quatre fois la longueur du prothorax, dépassant celui-ci aux épaules, un peu sinué latéralement au tiers antérieur, dentelé sur les bords latéraux

[page] 433

postérieurs; extrémité arrondie; disque inégal offrant quelques vestiges de carénes longitudinales; grossièrement ponctuées, surtout latéralement; la punctuation très espacée. Dessous de la tête finement et densément ponctué. Bords latéraux du prosternum finement, et centre du prosternum, fortement, largement ponctués. Le reste finement ponctué, la ponctuation très espacée.

Dédié à M. Samuel Stevens.

9. CHALCOPHORA AROUENSIS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 22 mill.; larg. 7 mill.

Pl. 16, fig. 9.

Tête, prothorax, dessous du corps et pattes d'un vert métallique, avec des reflets pourpres. Elytres d'un beau pourpre brillant. Les deux premiers articles des antenucs verts; les suivants d'un bleu noirâtre. Labre fauve; extrémité des mandibules noire. Tarses d'un vert foneé.

Tête creusée an milieu, à ligne longitudinale médiane obsoléte; finement ponctuée. Prothorax plus large que long, plus large en arrière, inégal, ayant une forte impression en regard de chacun des angles latéraux postérieurs; finement et largement ponctué Ecusson arrondi. Elytres ayant prés de quatre fois la longueur du prothorax, dépassant ce dernier aux épaules; un peu sinuées vers le tiers antérieur, épineuses sur les bords latéraux postérieurs; extrémité biépineuse. Dessous du corps largement ponctné. Pattes très finement pointillées.

[page] 434

Famille III. CURCULIONIDÆ.

I. ORTHOCERITÆ.

Tribu I. ANTHRIBITÆ.

Genre 1. EUGIGAS Thomson. N. G. (I).

([illeg], bien; γιγхѕ géant.)

Caracèires. Yeux gros, placés obliquemeut. Anteunes atteignant presque l'extrémité du corps ehez les ♂, et à peine la base des élytres chezles ♀, insérées vers les deux tiers de la longueur des bords latéraux du rostre; scrobes allongés; fuuicule trés eourt, gros; deuxiéme article assez court; les 3-8 articles subégaux en longueur; les trois derniers plus courts, épaissis, surtout chez la ♀. Rostre grand, robustc, allongé, plus large, surtont à l'extrémité, chez la ♀. Mandibules des ♂ grandes, plus apparentes que dans l'autre sexe. Palpes grands; les maxillaires à dernier article conique; dernier des labiaux en

(1) Dolichocera (Gray, Griff. A. K., 1832, p. 65), nom déjà employé par Latreille (R. A., 2e édil., 1829) pour désigner un genre de Diptéres, de la lribn des Muscarites.

[page] 435

carré allongé. Menton très grand, fortement hilobé au milieu. Prothorax plus long que large; en saillie latéralement. un pen après sa naissance; légèrement atténné en arrière; saillies sternales triaugulaires. Eeusson arrondi. Elytres grandes, robustes, convexes, subovalaires, dépassant fortement le prothorax anx épaules, qui sont arrondies; à peine plus étroites en arrière; extrémité aiguë. Pygidium arrondi. Pattes longues, robusles; chez les ♂ senlement les larses antérieurs très allongés; premier article beaucoup plus long que les suivants réunis; deuxième article de tons les tarscs plus élargi à l'extrémité que le premier.

Voisin des Anthribus et des Phlœotragus.

10. EUGIGAS SCHOEXHERRH Thomson.

Patrie: Ile Arou. Long. 32 à 40 mill.; larg. 11 à 13 mill.

Pl. 17, fig. 1.

D'un gris brnuâlre assez clair. En dessus, parsemé de taches très nombreuses, blanchâtres et noirâtres; extrémité des 1-8 articles des antennes blauchâtre; deux taches noires tics apparentes sur le prothorax en regard de la base des élytres; d'autres taches blanches et noires sur celles-ci, alternatives, disposées régulieremeut et formant des séries longitudinales. Dessous d'un jaune pâle soyeux parsemé de taches noires; cinq rangées de taches sur les segments abdominaux.

Sillon longitudinal du rostre bien marqué. Bordure latérale du prothorax saillante, aiusi que le sillon du quart postéricur, qui est sinueux. Corps entiérement lisse.

[page] 436

11. EUGIGAS GOLIATHUS Thomson.

Patrie: Java. Long. 35 mill.; larg. 12 mill.

Pl. 17, fig. 2.

♀. Brun, avec un grand nombre de taches noires et blanchâtres, plus obsolètes que chez l'E. Schoënherrii; on remarque surtout deux taches à la base du prothorax; deux grandes raies noires longitudinales au milieu des élytres; et quatre rangées de taces sur l'abdonien; extrémite des 3-7 érticles des antennes blanchâtre; huitiéme presqu'eutiérement blanc.

Même forme que chez l'E. Schoënherrii, mais plus robuste; rostre beaucoup plus gros et plus élargi (1).

12. EUGIGAS CHILDRENII Gray (Dolichocera).

Griff. A. King. Ins. II, p. 65, pl. 49.

M. Gray mentionne cette espèce sans la décrire.

Genre 2. MECOCERUS Sch. Curc, V, p. 183.

13. MECOCERUS? PANTHERINUS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 14 à 17 mill.; larg. 4 à 6 mill.

D'un gris pubescent, avec de très nombreuses taehes noires,

(1) Je ne connais pas le ♂ de celle espèce.

[page] 437

dont deux sur le front, six sur la face supérieure du prothorax (2 et 4); les autres sur les élytres et le dessous dn corps. Celles-ci parsemées de points noirs espaeés; quatre rangées de taches sur les segments abdominaux. Antennes et organes buccaux noirs. Pattes grisâtres.

♂. Plus étroil que la ♀. TÊte lisse. Antennes grÊles; celles des ♂ longues, atteignant presque l'extrémité du corps; celles des ♀ très courles. Prothorax lisse, plus long que large; bordure latérale et ligne transversale postérieure bien marquées; pas d'épines sur les bords latéraux inférienrs. Elytres ayant environ deux fois el demie la longue.r du prothorax; plus larges que ce dernier aux épaules, subovalaires. Dessous du corps et pattes pubescents, lisses; les pattes antérieures des ♂ très longues.

14. MECOCERUS? PARVULUS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 8 à 9 mill.; larg. 3 mill.

Très voisin du M.? pantherinus, dont il se distingue par les caractères suivants:

Prothorax ayant uue grande tache au milieu, située entre deux bandes longitudiuales; quatre taches sur les côtés. Sur les élytres, des points noirs formant des séries longitudinales régulières. Deux taches sur la poitrine et sur le premier segment abdominal.

Antennes très grÊles; celles des ♂ dépassant l'extrémité du corps de plus de la moitié de leur longueur. Prothorax plus large en arrière qu'en avant. Pattes antérieures des ♂ médiocrement longues.

[page] 438

Genre 3. XENOCERUS Sch., Curc., l, p. 117.

15. XENOCERUS LACRYMANS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 14 à 19 mill.; larg. 5 à 6 mill.

Pl. 17, fig. 3.

En dessus noir, avee deux taches blanches entourant les yeux; trois baudes longitudinales de mÊme conleur sur le prothorax, et dix taches blanches sur les élytres disposées ainsi qu'il suit: troisantérieurement. dont une à chcval sur la suture; deux latéralement; une triangulaire à cheval sur la suture; deux latéralement, et deux postérieurement. Deux poiuts blancs sur le pygidium. Dessous du corps d'un blanc de lait avee le dernier segment de l'abdomen d'un noir brillant; une tache noire sur la poitrine et quelques petites taches sur les bords latéraux des segments abdominaux. Antennes noires; huilième et nenvième articles tachetés de blanc. Pattes recouvertes d'une pubescense d'un gris verdâtre.

Tête lisse. Antennes robustes; celles des ♂ dépassant l'extrémité du corps; celles des ♀ très courtes, ayaut les trois derniers articles beaucoup plus dilatés que chez l'aulre sexe. Prothorax plus long que large, arrondi latéralement. Elytres ayant environ denx fois la longueur du prothorax, le dépassant aux épaules; échancrées et biépinenses à l'extrémité. Corps lisse.

Var. a ♀. Taches d'un jaune sale.

[page] 439

II. GONATOCERITÆ.

Tribu II. CLEONITÆ;

Genre 4. EUPIIOLUS G.-Méneville, Voy. Coquille, Ins. p. 114.

— Mag. de Zool. 1842, pl. 96 et 97 (1).

SYNOPSIS DES ES♀CES QUI RENTRENT DANS CE GENRE.

I. Elytris transversim nigro faseiatis.

A. Fasciis elytrorum inœqualiter distantibus.

a. Genubus eyaneis.

16. EUPHOLUS SCHQENHERRII G.-Méneville, Mag. de Zool., loc. cit., pl. 96, fig. 1, et Voyage Coquille, Ins., p. 116, 1833.

— — Boisduval, Voyage Astrolabe, Ent., II, p. 365, 1835.

Patrie: Nouvelle-Guinée. Long. 28 mill.; larg. 10 mill.

Viridi glaucus, subinetallicus; elytris basi it fasciis quatuor (ultima valde arcuata) nigris; thorace medio elytrisque fasciis duabus, cyaneis.

(1) Je cite textuellement les diagnoses latines de M. Guérin-Méneville pour les six espéces suivantes.

[page] 440

17. EUPHOLUS PETITII G.-Méneville, Mag. de Zool., 1842, pl. 97, fig. 1, el Rev. Zool., 1841, p. 216.

Patrie: Triton-Bay, Nouvelle-Guinée. Long. 25 à 32 mill.; larg. 10 à 12 mill.

Viridi micans, submetallicus; thorace margine postico fusco; elytris basi fasciisque quatuor ad suturam interruptis (ultima valde arcuata) nigris.

b. Genubus viridibus.

18. EUPHOLUS CHEVROLATII G.-Méneville, Mag. de Zool, 1842, pl. 96, fig. 2.
— — Voyage Coquille, loc. cit., p. 117.

Patrie: Amboyne et ile Arou. Long. 20 à 26 mill.; larg. 7 à 9 mill.

Viridis; elytris basi, fasciisque quatuvr valde arcuatis et dentatis (secunda tertiaque ad suturam fere junctis) nigris.

B. Vittis elytroum œqualiter disiantibus.

19. EUPHOLUS GEOFFROYII G.-Méneville, Mag. de Zool., 1842, pl. 97. fig. 2.

— — Voyage Coquille, Ins., p. 115, pl. 6, fig. 3, 1833.

mirabitis Boisd., Voyage Astrolabe, Ent., II, p. 364, 1835.

Patrie: Dory. Nouvelle-Gninée. Long. 27 mill.; 10 mill.

Viridi glaucus, submclallicus; clytris basi fasciisque quator subun-

[page] 441

dulatis (sccunda ultimaque ad suturam talde interruptis) nigris; thorace cyaneo, elytris tantmn apice eyaueis.

20. EUPHOI.HS TUPINIERII G.-Méneville, Mag. de Zool, 1842. pl. 97, fig. 3.
— — Voyage dela Favorite, Mag. Zool., cl. IX, pl. 233, tig. 1,1838.

Patrie: Triton Bay, Nouvelle-Guinée. Long. 23 mill.; larg. 8 mill.

Viridi-micans; submetallicus; elytrisbasifasciisque tribus subrectis (ultima ad suturam interrupta), uigris, genubus cyaneis.

II. Elytris villis longitudinalibus nigris.

21. EUPHOLUS CUVIERI G.. Méneville, Mag. de Zool., 1842, pl. 97, fig. 4.

— — Voyage Coquille, Ins., p. 118, pl. 6, fig. 4, 1833.

— — Boisd., Voyage Astrotabe, II, p. 363, 1835.

Patrie: Dory, Nouvelle-Guinée. Long. 23 mill.; larg. 7 mill.

viridi glaucus, submetallicus; thoraee lateribus coeruleo, vitta media nigra; elytris vittis duabus suturaque nigris.

31

[page] 442

22. EUPHOLUS LINNEI Thomson.

Patrie: Ile Arou. Long. 24 à 27 mill.; larg. 8½ à 10 mill.

Pl. 17, fig. 4.

4 individus. Collection de Fauteur.

Couleur générate d'un noir brillant. Antennes, sauf le dernier article qui est brun, et pattes d'un bleu d'azur métallique. Des granulations trés faibles de méme couleur, par ei par là, sur la téte et le prothorax. Elytres ayant dix bandes d'un vert bleuatre métallique rangées par paires; les deux deruiéres taches se réunissant à la suture, et remontant ensuile le long des bords latéraux jusque vers le milieu de leur longueur. Dessous de la tÊte et du prothorax d'un vert bleuâtre métallique; une large tache de mÊme couleur, transversale, entre les pattes antérieures et intermédiaires; quatre taches sur le métasternum; extrémiteé de l'abdomen d'un bleu verdâtre métallique.

Voisin, pour la forme, de l'E. Petitii. Rostre fortement canaliculé dans toute sa longueur, à peine ponctué. Prothorax plus large au tiers antérieur, presque aussi long que large, sinué en arrière, faiblement et largement ponctué. Elytres trois fois et demie aussi longnes que le prothorax, le dépassant fortement à la base; à épaules saillantes, un peu plus larges vers le milien de leur longueur, convexes, déhiscentes en arrière, brusquement échancrées latéralcment au tiers postérieur, aiguës à l'extrémité, criblées, sur la partie noire, de gros points eufoncés réguliers. Poitrine faiblement ponctuée. Abdomen et pattes lisses.

[page] 443

Genre 5. GEONEMUS Seh., Cure, 1834, II, p. 289, vI, part. 2, p. 212.

23. GEONEMUS FABRICII Thomson.

Patrie: lle Aron. Long. 20 à 24 mill.; larg. 7 à 9 mill.

Pl. 17, fig. 5.

2 indiv. Coll. de l'auteur.

D'un gris perle, ayant, en dessus, des reflets dorés; en dessous des reflets d'un rose doré Les trois derniers articles des antennes noirs, ainsi que les yeux. Ligne longitudinale mediane du prothorax uoire, mal limitée. Elylres ayant vingt stries noires lougitudinales. Segments abdominaux bordés de nÊme coulenr.

Tête et prothorax converts, Çà et là, de petites aspérites d'un noir brillant. Le dernier plus long que large, un peu plus large au tiers antérieur. Eeusson petit, arrondi. Elytres ayant trois fois et demie la longueur du prothorax; à épaules peu saillantes, arrondies, dépassant la base du prothorax, trés eonvexes, plus larges au milieu de leur longueur, aiguës a l'extrémité; stries longitudiuales parsemées de points assez écartés. Dessous du corps et pattes faihlement ponctués.

Voisin du

24. GEONEMUS STIATOPUNTATUS Guérin, Voyage de la Coquille, Ins., p. 113, pl. 6, fig. 2.

[page] 444

Famille IV. CERAMBYCIDÆ.

Legio I. ENTEMNOPSITÆ Thomson, Arch. Ent. I, p. 89

Tribu I. LAMIITÆ.

Genre 1. MONOCHAMUS Serv., Ann. Soc. Ent., 1835, vol. IV, p. 91.

25. MONOCHAMUS LONGICORNIS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 26 à 39 mill.; larg. 9 à 13 mill.

♂ longueur des anlennes, 110 mill.; ♀, 75 à 80 mill.

Pl. 17, fig. 6.

Brun, avec les trois premiers articles des antennes et les pattes couverts de petites taches noires. TÊte fauve, converte de granulations noires; front piqueté de mÊme couleur. Prothorax recouvert de très petils points et de granulations noires. Deux taches blanches, obliques, obsolètes, à la base des élytres.

Face granulée; premier article des antennes rabotenx. Prothorax fortement uni-épinenx; sillon transversal antérieur très sinué; sillon postérieur a peine sinué. Ecusson large, subarrondi. Elytres à épaules avancées, dépassant fortement le pro-

[page] 445

thorax à leur naissance. plus larges en avant, prés de troislois et demie aussi longues que le prothorax, coupées droit et faiblement quadri-épineuses à l'extrémité; les épines snturales pen distinctes; grossièrement, mais obsolétement et largement ponctuées antérieurement; la ponetuation disparaissant en arrière. Pattes antéieures des ♂ un pen plus longues que celles des ♀.

26. MONOCHAMUS RARUS Thomson.

Patric: lle Arou. Long. 32 mill.; larg. 10 a 11 mill.

Pl. 17, lig. 7

En dessus, d'un blanc sale, avec des Iaches brunes sur les élytres. En dessons brun. Face grisâtre au milieu; yeux bordés de jaune fauve. Antennes noires; deux taches trés minces de mÊme conleur sur les joues; quatre petites bandes longitudinales fauves sur le front. Prothorax noir au milieu, ensuite d'nn jaune d'ocre pâle, puis gris, ensuite blanc, et enfin brun sur les bords latéraux inferieurs; une bande blanche longitudinale en regard des pattes antérienres. Ecusson blânchâtre. Elytres ayant une tache brune sur les épaules, qui sont couvertes de granulations d'un uoir brillant; antérieurement, une grande tache brune a cheval sur la suture, atteignant la base du prothorax; deux grandes taches de mÊme couleur, triangugulaires, après le milieu de leur longueur, et deux taches brunes plns petites près de l'extrémite. Quelques taches blanches sur les bords latéraux de l'abdomen.

♂. TÊte lisse. Antennes (mutilées), leur septième article dépassant l'extrémité du corps. Prothorax fortement uni-épineux latèralement, ayant quelques petits tubercules noirs au milieu.

[page] 446

Ecusson subarrondi. Elytres plus de trois fois et demie aussi longues que le prothorax, le dèpassant fortement aux épaules, qui sont coupées droit et munies d'une trés faible épine; un peu moins larges en arrière, fortement échaucrées demi-circulairement et quadri-épineusesà l'exlremité; lisses. Dessous du corps également lisse. Pattes ponctuées; les anteéieures à peine plus longues que celles des autres paires.

Cet insecte doit rentrer dans raon IX' groupe du genre Monochamus. Arch. Ent., I, p. 176.), auprès des M. polyspilus, funbriatus, etc.

Genre 2. RHAMSES Thomson Arch. Ent. I, p. 177. (Monochamus Auct.)

27. RHAMSES BIPUNCTATUS Sch., Dalm. Syn. Ins. Appendix, p. 167, et Arch. Ent., I, p. 177.

De Java.

28. RHAMSES ALCANOR Newman, Ent., p, 77, et Arch. Ent., I, p, 298.

De Célébes et de Manille.

29. RHAMSES AROUENSIS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 30 mill.; larg. 9 mill.

Pl. 17, fig. 8.

Brun, avec une multitude de petites taches mal limitées, blanches et fauves. Yenx largement bordés de janno pâle.

[page] 447

Quatre traits lougitudinaux DE mÊme couleur sur le protliorax. A la base lies élytres, deux trails blanchâtres; deux grandes taches noires obliques remontant vers leurs bords latéralis aprés le milieu de leur longueur. Antennes d'un brun noirâtre.

Tête lisse. Antennes des ♂ dépassant le corps de plus de la moitié de leur longueur; les trois premiers articles ponclués. Prothorax plus long que large, dilaté latéralement an milieu de sa longueur, oú il est rudimentairement uni-épineux. Elytres á épaules avancées, dépassant fortement la base du prothorax, plus larges en avant; ayant près de trois fois la longueur du prothorax, èchancrèes obliquement a l'extrémité Pattes antèrieures des ♂ trés longues; tibias antérieurs munis d'nne grande épiue vers leur extrémité interne.

Voisin du R. bipunctatus.

Genre 3. BATOCERA Blanchard, Hist, des Ins., 1865, 11, p. 158.

SYNOPSIS DES ESPECES QUI RENTUEINT DANS CE GENUE.

30. BATOCERA WALLACEI Thomson.

Patrie: 11 Arou. Long. 53 á 73 mill.; larg. 18 á 24 mill.

Pl. 18, fig. 1.

6 indiv. Coll. de l'auleur.

Couleur générate d'uu jaune d'ocre, se changeant en noir brillant sur une granite partie des élytres, oú l'on apercoit une

[page] 448

multitude de taches d'un blane de lait; ces laches formant deux bandes longitudinales irréguliéres vers l'exlrémité. Antennes noires, maculécs de blanchâtre çá et lá; les 4-11 articles moins foncés que les 1-3. Labre rougeâtre; mandibules et palpes noirs. Bords antérieurs el postérieurs du prothorax d'un blanc de lait. Deux larges bandes blanches irrégulières, commencant sur les bords latéraux inférieurs du prothorax, et courant sur les bords de la poitrine et de l'abdomen, jusqn'á rextréimté du corps. Pattes et tarses noirs, reconverts d'une pubescence jaunâtre souvent pen apparente.

♂. Forme de la B. Victoriana, mais bien plus grande et plus robuste. TÊte lisse, à sillon frontal profond. Antennes trés longues, de 115 à 180 millimètres, depassant l'extrémité du corps de plus de la moitié de lenr longueur; premier article granuleux, deuxiéme plus long que les deux suivants réunis, trés fortement granuleux et épinenx intérieurement; les suivants moins granuleux et épineux; le dernier plus long que les sept précédents. Prothorax plus large que long, fortement uniépineux latéralement avant le milieu de sa longueur; sillonné transversalement en avant; ligne transversale postérieure plus profonde que l'antérieure; lisse, sauf quelques faibles points enfoneés lateralement. Ecusson subtriangulaire. Elytres ayant au moins quatre fois la longueur du prothorax, le dépassant notablement aux épaules qui sontarmées d'une épine dirigée en dehors; plus larges anterienrement; allant en diminuant de largeur jusqn'à l'extrémiteé qui est coupée carremeutet et quadriépineuse; en regard dn prothorax, lisses; le centre de chaque élytrc reconvert depuis le haut jusqu'en bas de granulations sur la partie noire; ces granulations diminuant postérieurement. Dessous du corps lisse. Pattes ègalement lisses, sauf les antérieures qui sont trés longues, à tibias trés arquès, granuleuses et épineuses intérieurement.

[page] 449

♀. Plus large que le ♂ Antennes dépassant l'extrémité du corps d'un tiers seulement de leur longueur, moius granulées et épinenses que chez le premier Elytres plus larges, et pattes antérieures moins longues que dans le mÊme sexe; ces dernières à peine granulées et épineuses.

Var. a. En dessus noir, avec quelques taches blanches surles élytres.

J'ai conservé à ce magnifique insecte le nom sous lequel je l'ai reçu de M. Stevens.

31. BATOCERA WOODLARKIANA Montrouzier (Lamia), Faune de l'ile Woodlark, 1857, p. 61, Lyon.
Boisduvalii ? Hope Charts, Mag., 2e sér., vol. III, p. 231.

Patrie: lle woodlark. Long. 22 lignes.

Tête noire. Antennes des ♂ dépassant d'nn quart de leur longueur l'exlrèmitè du corps; noires. Prothorax d'un brun foncé, ridé en avantet en arriére. Elytres noires, plus larges à la base qu'à l'extrémité; couvertes antérieurenieut de granulations luisantes postérieureinent; six gronpes d'impressions d'un blanc de lait. Poitrine et abdomen bruns, avec une villosité grise, et une large bande blanchâtre de chaque cÔtè. Pattes brunes.

32. BATOCERA VICTORIANA Thomson, Arch. Ent., I, p. 23, Frontispice.

De Borneo.

[page] 450

33. BATOCERA PRINCEPS Kollar et Redtenb. in Kügel's Kaschmir, vol. 4, p. 551, pl. 27, fig. 1.

Des régions de l'Hymalaya.

34. BATOCERA LENA Thomson.

Patrie: Ile Arou. Long. 48 à 52 mill.; larg. 17 à 19 mill.

Pl. 19, fig. 1.

4 indiv. Coll. de l'auteur.

Coloration générate d'un jaune ferrugineux. TÊte d'nn gris foucé. Antennes ayant les qnatre premiers articles d'un noir brillaet; les suivants d'un noir mat, sauf l'extrémité des 5-10 qui est luisante. Bord antérieur du prothorax d'un jaune clair. Sur les élytres, plusieurs taches d'un blanc de lait, variant pour la forme et pour le nombre dans chaque individu. Deux grandes et larges bandes blanches, commencant sur les bords latéraux inférieurs du prothorax, et courant sur le long de la poitrine et de l'abdomen jusque vers l'extrémité du corps. Deuxième, troisième et quatrième segments abdominaux d'un noir brillant à leur extrémité. Pattes noires, recouvertes d'une pubescence jauuàtre.

♂. Voisin de la B. 8-maculata. Téte faiblement granuleuse en avant; une petite excavation entre la partie supérienre des yenx; quelques points obsolètes surle front. Antennes dépassant l'extrémité du corps de plus de la moitié de leur longueur; premier article granuleux, garni d'déines intérieureraent; les autres articles faiblement chagrinés. Prothorax court, beaucoup

[page] 451

plus large que long, uniépineux latéralement an milieu de sa longueur; impressionné irrégulièrement sur le disque; sillonné transversalement en avant et en arrière; sillon transversal antérieur double, profond, sinueux; sillon transversal postérieur, moins sinueux. Ecusson subtriangulaire. Elytres à peine quatre fois aussi longues que le prothorax, dépassant notablement le dernier à la base des élytres; ayant chaque épaule garnie d'une épine; beaucoup plus larges antérieurement, eoupées obliquement et quadriépineuses à l'extrémité; les épines suturales les plus grandes;convertes antérieurement de très gros tubercules noirs, quivout en diminuant jusque vers le milieu de leur longueur, où; ils disparaissent complétement; obsolètement ponetuées. Dessous du corps lisse. Pattes anlérieures granuleuses, dentelées intérieurement; les autres paires faiblement ponetnées là où le duvet a disparu.

♀. Plus parallèle que le ♂. Antennes dépassant à peine d'un quart de leur longueur l'extrémité du corps. Elytres plus parallèles, moins larges antérieurement; pattes antérienres moins longues.

Var. a ♀. Type. Sur les élytres six taches blanches, rondes, disposées par paires; deux autres très petites situées en regard de la première paire de taches.

Var. b. ♂. Sur les élytres, huit taches blanches, dont quatre an milieu de leur longueur; les deux plus voisiues de la suture très grandes; deux autres égaleinent très grandes au tiers postérieur, et deux taches allongées, obliques, postérieurement.

Var c. ♀. Sur les élytres, cinq taches blanches, dont deux au milieu de leur longueur, et trois vers le tiers postérieur; deux de ces dernières à droite, très voisiues l'une de l'autre.

[page] 452

Var. d. ♂. Sur les élyires, cinq taches blanches, dont quatre vers le milieu de leur longueur, et une très petite vers le tiers postérieur de l'élytre gauche.

35. BATOCERA SARAWAKENSIS Thomson.

Patrie: Borneo. Long. 41 à 48 mill.; larg. 14 à 17 mill.

Pl. 19, fig. 2.

3 indiv. Coll. de l'auteur.

Coloration générale d'un brun clair pubescent. Yeux entourés d'un cercle jaunâtre. Les trois premiers articles des antennes noirs; les suivants bruns, rougeâtres à leur extrémilé: labre d'un brun rougeâtre. Mandibules noires, reconvertes en partie d'une pubescence jaunâtre Palpes bruns. Deux taches d'un jaune pâle, irès étroites, en forme de pareuthèse sur le prothorax. Ecusson blanc. Elytres ayant le plus souvent dix taches d'un blanc de lait, dont deux antérieurement; quatre vers le milien de leur longueur (les deux inférieures les plus grandes); et quatre autres taches rangées par paires postérieurement. Deux larges bandes blanches commencant aux yeux, sur les bords latéranx inferieurs de la tÊte, et parconrant tout le corps jusque vers l'extrémité; ces bandes échancrées sur la poitrine, moins marquées et comme nacrées sur l'abdomen. Celui-ci, ainsi que les pattes, reconvert de duvet d'un brun jaunâtre.

♂. Tête lisse. Antennes dépassant très notablement l'extrémité du corps. Premier article des antennes granuleux; le troisième granuleux, épineux intérieurement; le quatrième faiblement épineux; les suivants chagrinés. Prothorax fortement uniépiueux laiéralement. chagriné sur le disque; sillons tiansver-

[page] 453

saux bien marqués, Ecusson lisse. Elytres ayant un pen plus de quatre fois la longueur du prothorax; bcaucoup plus larges en avant; épaulcs munies d'une épine dirigée en dehors; extrémité coupée tantôt droit, tantôt obliquement, faiblement quadriépincusc; partie autéricure couverte de granulations noires, plus serrées vers la suture, diminuant brusquement après le tiers antérieur; le reste lisse. Dessous du corps également lisse. Pattes antérieures granuleuscs et épineuses intérieurement; les autres paires prcsquc lisses.

♀. Antennes moins longues, moins granulées et épineuses; élytres un peu moins larges en avant, et relativement moins rétrécies en arrière; pattes antérieures plus conrtes, d'un brun un pen rougeàtre.

36. BATOCERA CELEBIANA Thomson.

Patrie: Célèbes. Long. 44 à 47 mill.; larg. 15 à 16 mill.

Pl. 20, fig. 1.

2 indiv. Coll. de l'aateur.

Cette espèce, dont je ne possède malheureusement que des ♀, se distingue de la B. sarawackensis, dont elle est voisine, par les caractères suivants:

Coloration générale d'un jaune d'oere; très pubescente; corps d'un noir brillant là où le duvet est effacé.

Forme plus robnste, plus trapue. Les deux taches du prothorax d'un jaune d'orange, très grandes et élargies, se réunissant presque par le haut. Tubercnles sur la partie antérieure des élytres plus espacés; celles-ci ayant huit taches, dont deux au tiers antérieur; deux autres, très grandes, de forme irré-

[page] 454

gulière au milieu de leur longueur; et quatre autres taches disposées par paires postérieurement; les deux dernières les plus petites.

Var. a. Taches des élytres d'un jaune rougeâtre.

37. BATOCERA THOMSONII Javel, Arch. Ent.. I, p. 412, pl. 20, fig. 2.

De Bornéo.

38. BATOCERA ROYLII Hope, Trans. Zool. Soc, 1835, vol. 1, p. 103, pl. 15, fig. 1.

Des Indes orientales.

39. BATOCERA OCTOMACLLATA Fabr. Syst. Eleut., II, p. 283,11.
albofasciata (cerambyx) De Geer, Ins., V, p. 106, 7, tab. 13, lig. 16.
stigma Voet., Col. ed. Panz., Ill, p. 37, 54 tab. 13, fig. 54

De Java.

40. BATOCERA LINEOLATA Chevr., Rev. et Mag. de Zool., 1852, p. 417
Chincnsis Thomson, Arch. Ent., I, p. 170 (1857).

De la Chine boréale.

[page] 455

41. BATOCERA AJAX (Dej., Cal., 3' édit., 1837, p. 367) Thomson.

Patrie: Java. Long. 60 à 74 mill.; larg. 20 à 23 mill.

En dessus d'un brim jaunâtre; en dessons gris. Anlennes et pattes noires; yeux hordés de blane; point de taches snr le prothorax; deux taches blanches sur les bords latéraux inférieurs de la téte et sur les côtés de la poitrine. Antennes et pattes noirâtres.

Tête lisse Antennes des ♂ dépassaut l'extrémité du corps d'au moins le tiers de leur longueur; leurs trois derniers artieles épineux. Sillons transversaux du prolhorax obsolètes. Elytres ayant quatre fois et demie la longueur du prothorax, garnies de quelques très petits tubercules antérieurement; lisses ensuite, échancrées et quadriépiueuses à l'extrémité.

42 BATOCERA HECTOR (Dej. Cal., 3e édit., 1837, p. 367) Thomson.

Patrie: Java. Long. 60 à 70 mill.; larg. 18 à 23 mill.

Diffère de la B. Ajax par les caractères suivants:

♂. Plus étroit; ♀ plus elargie Anteunes des ♂ dépassant l'extrémité du corps d'environ le quart de leur longueur, beaucoup plus grÊles et moins épineuses. Tubercules sur la parlie antérieure du prothorax beaucoup plus gros. Elytres parsemées de taches couleur de rouille.

Var. a. ♂. Deux taches couleur de rouille sur le prothorax.

[page] 456

43. BATOCERA FERRUGINEA Blanchard.?

Patrie: Ceylan. Long. 46 à 65 mill.; larg. 14 à 21 mill.

Diffère de la B. Ajax par sa coloration plus fauve; deux taches couleur de rouille snr le prothorax; les tubercules de la partie antérieure des élytres plus gros; extrémité de celles-ci biépineuses, et quelques taches rougeâtres obsolètes sur leur disque.

44. BATOCERA CHLORINDA Thomson, Arch. Ent., I, p. 171.

De l'Inde.

45. BATOCERA RUBUS Fab. Sysl. Eleut., II, p. 283, 10.
rubiginosa {Cerambyx), Voel., Col., ed. Panz., Ill, p. 37, 53, tab. 13, fig. 353.
rafomacutata (Cerambyx) De Geer, Ins. V, p. 107, 8,
cruentata (Cerambyx) L., Syst. Nat. Gmel., I, IV, p. 1863, 351.

Des lndes orientales et d'Afrique.

46. BATOCERA HERCULES Boisduval, Voyage de l'Astrolabe, Ent., vol. II, p. 495.

I,'Amboyne.

[page] 457

47. BATOCERA UNA White.

Des Nouvelles-Hébrides.

48. BATOCERA ALBERTIANA Thomson.

Patrie: Gabon. Long. 68 à 70 mill.; larg. 18 à 19 mill.

♂. Brune, avec des taches irrégulières blanchâtres sur lcs élytres (1).

49. BATOCERA WYLIEI Chevr. Rev. et Mag. de Zool., 1858, p. 54.

Du Vieux-Calabar.

Genre 4. GLENEA Newman, Eut., 1842, p. 301 ct suiv., et Arch. Ent., I. p. 139.

50. GLENEA AROUENSIS Thomson.

Patrie: Ile Arou. Long. 13 mill.; larg. 4 à 5 mill.

Face, bords latéraux du prothorax, abdomen et pattes d'un gris pubescent Prothorax fauve, avec deux bandes longitudinales, noires latéralement; ayant six taches mal limitées disposées par paires. Ecusson et élytres d'un brun foncé noiråtre

(1) Voir la description de cette espéce dans la faune du Gabon, Arch. Ent., II.

32

[page] 458

mat, celle-ci avec deux grandes taclies fauves au milieu, toucliant presque la suture. Antennes noires.

Face poncluée, la poncluation écartée. Prolliorax ponctué là où le duvet est effacé. Elytres ayant trois fois la longueur du prothorax; à épaules avancées; plus larges antérieurement où elles sont obsoletement ponctnées; lisses postérieurement, éehancrées et quadriépineuses à l'extrémilé. Dessous dn corps pubescent, lisse

Voisine de la G. indiana Thomson, Ach. Ent, 1, p. 141.

51. GLENEA CYAMPENNIS Thomson.

Patrie: lle Arou. Long. 13 á 14mill.;larg. 4 mill.

Tête jaunâtre avee un sillon longitudinal noir au milieu. Antennes et labre noirs; palpes d'nn jaune fanve. Prolliorax jaunâtre, avee une large tache noire au milieu du disque. Elytres d'un bleu métalliqne clair. Poilrine grise. Abdomen brun. Pattes d'un jaune fanve.

Tête et prothorax lisses. Elytres épaules avanées, plus larges antérieurement, près de trois fois aussi longues que le prothorax, coupées droit, et quadriépineuses à l'extremité; les épines suturales les plus petiles. Dessous du corps et pattes lisses à l'æil nu.

Voisine de la G. torquata Melly.

[page 459]

TABLE

DES FAMILLES, TRIBUS, GENRES ET ESPÈCES

CONTENUS DANS CE MÉMOIRE.

CURYSODEMA calepyga Thomson.
I. SCARABÆIDÆ. venerea. id.
CHALCOPHORA Solier.
I. CETONIDÆ. stevensii Thomson.
arouensis id.
I.GYMNETITÆ.
III.CURCULIONIDÆ.
LOMAPTERA Gory, Perch.
Wallacei Thomson. I. ORTIHOCERITÆ.
validipes id.
adelpha. id. I. ANTHRIBITÆ.
arouensis id.
SCHYZORHINA Emiliæ White.?
EUGIGAS Thomson. N. G.
II. BUPRESTIDÆ. Shœnherrii Thomson.
Goliathus id.
Childrenii Gray.
1. CHALCOPIIORITÆ.
MECOCERUS Sch.
CHRYSODEMA de Cast. Gory. pantherinus Thomson.

[page] 460

MECOCERUS parviilus Thomson. MONOCUAMCS rarus Thomson.
XENOCERUS Sch. RHAMSES Thomson.
— laeymans Thomson. — bipuoctatus Sch. Dalman.
— Alcanor Newman.
II. GONATOCERITÆ —arouensis Thomson.
BATOCERA Blanch.
II. CLEONITÆ.
—Wallacei Thomson.
— woodlarkiana Montrouzier
EUPHOLUS G-Méneville. —victoriana Thomson.
—Schœnherrii G.-Méneville. —Princeps Kollar, Redt.
—Petitii id. —Læna Thomson.
—Chevrolatii id. —sarawackcnsis id.
—Geoffroyii id. —Celebiana id.
—Tupinierii id. —Thoomsonii Javet.
—Cuvierii id. —Roylii.Hope.
—Linnei Thomson. —8-maculata Fabr.
GEONEMUS Sch. —lineolata Chev.
— Fabricii Thomson. —Ajax Dei., Thomson.
— striatopunctatus G.-Mécville. — Hector id.
—ferruginea Blanch.?
—chlorinda Thomson.
IV. CERAMBYCIDÆ. —rubus Fab.
—Hercules Boisd.
I. ENTEMNOPSITÆ Thomson. —una White.
—Albertiana Thomson.
I. LAMITÆ. —Wyliei Chev.
GLENEA Newman.
MONOCHAMUS Serv. —arouensis Thomson.
—longicoruis Thomson. —cyanipcnnis id.


This document has been accessed 26787 times

Return to homepage

Citation: John van Wyhe, ed. 2012-. Wallace Online. (http://wallace-online.org/)

File last updated 26 September, 2012